Dessins de la série Epidermes. Peinture acrylique noire et blanc
Sans titres 3, Epidermes, 2016. acrylique sur plusieurs couches de papiers collés 36x30cm.

Dessins à la peinture acrylique noir sur strates de serviettes en papiers blancs et très fin provoquant des plis. La matière faite de reliefs, de stries, rides, gerçures, voir des fissures renvoie à une surface abîmée, ayant vécue.

Les dessins composent des désordres confus et disparates d’où émergent des fragments plus ou moins identifiables. Ils constituent des figures humaines, architecturales, urbaines, d’objets et de mobiliers, à la fois anodines et caractéristiques.

Ces scènes noires et blanches, représentent des espaces énigmatiques, évoquant des décors, des personnages et des intrigues qui échappent. Il perdure ainsi le risque d’en confondre les formes, qui traversent l’espace, et déroutent le regard. Elles représentent un témoignage en quête d’esthétique et d’une curiosité, à jamais insatisfaite de discerner l’histoire, aspirant tant à l’objectivité qu’à l’évocation poétique.